PRINTEMPS – SOLSTICE – ÉTÉ 2015

Ca l’Antiga fête son premier anniversaire avec un programme très spécial et somptueux dédié à un artiste qui a fait le tour du monde avec les couleurs, la lumière et les ombres apprises dans son territoire, le Maresme, éclairant son œuvre.

Ramon Lombarte est de retour chez lui. Les derniers 30 ans son œuvre a été exposée en Europe, Asie et Amérique mais ses admirateurs au pays n’en ont vu que les catalogues ou ils ont dû se déplacer car la dernière exposition ici eut lieu à Barcelone en 1986.

Ce retour mérite un agencement spécial afin de montrer l’exubérance du travail de Lombarte. Ce sera une pièce en deux actes et une finale avec une touche de rétrospective, une touche seulement car ce retour est marqué par de toutes nouvelles œuvres jamais montrées auparavant.

Le premier Acte qui se déroule les mois de mai et juin nous emporte vers des paysages d’intérieur: “Paisatges d’interiors”. Le deuxième Acte, déjà en plein été, durant les mois de juin et juillet, nous amène vers la nonchalance ou le dolcefarniente pour jouir pleinement de la vie: “Gaudint de la vida”. La finale sera femme ou ne sera pas, “Elles” pour clôturer le festival les mois d’août et septembre, juste aux portes de l’automne.

Ce festival plastique aura ses moments de musique, dance et amusement, une fête d’anniversaire, le concert du Festival « Remors » et tant d’autres qu’on vous fera découvrir au fur et à mesure que le printemps avance.


Mariàngels Pérez Latorre
Presidenta de Ca l’Antiga


EXPOSITION

Premier acte: «Paisatges d’interiors» (Paysages intérieurs)

L’exposition des retrouvailles de Ramon Lombarte commence ce printemps pour finir avec l’été aux portes de l’automne et est formé par trois actes, le premier étant dédié aux paysages d’intérieur: “Paisatges d’interiors”.
C’est un itinéraire qui nous amène vers pays lointains et exotiques, Séoul, New York, Cerdagne, Los Angeles, mais aussi, vers des paysages proches. Mas et maisons ou mansions de Vallromanes, l’Ametlla de Segarra ou Ca l’Antiga à Teià.
Le particulier itinéraire de Lombarte nous mène à des endroits, fermes ou mansions où l’intérieur combat pour être protagoniste essayant d’enlever ce rôle à la personne. Le personnage et son environnement sont au même niveau et ne font qu’un. Tel que la Marthe de Pierre Bonnard, les femmes de Lombarte vivent dans un intérieur connu, aimé et valorisé par le peintre. Les couleurs et la lumière caressent les murs et le mobilier mais elles éclatent en touchant les corps qui s’illuminent et irradient lumière, participant ainsi en même temps à la fête.

Du 21 mai au 21 juin 2015
Jours selon le calendrier d’activités (Jeudi, vendredi et samedi de 17:00 à 21:00 – Dimanche de 11:00 à 14:00)

Deuxième acte: «Gaudint la vida» (Vive la vie!)

Pour jouir en plénitude de ce deuxième acte “Vive la vie!” il faut absolument se laisser porter par la nonchalance ou le dolcefarniente à l’italienne.
Dans l’univers de Ralon Lombarte jouir de la vie veut dire ne pas opposer résistance, vivre, apprécier le moment présent, l’instant, sans appels extérieurs superflus. En plein air, à l’intérieur de chez soi, étendu sur l’herbe ou submergé dans sa baignoire, en train de parler, de somnoler, la vie est un élixir que glisse entre les doigts des mains.
Cette promenade per la dolce vita de la main de Ramon Lombarte nous fait découvrir un monde de couleur, nous fait sentir le battement à peine audible de notre cœur, de notre corps au repos, endormi ou submergé dans l’eau fleurie.

Du 25 juin au 26 juillet 2015
Jours selon le calendrier d’activités (Jeudi, vendredi et samedi de 18:00 à 21:00 – Dimanche de 11:00 à 14:00)

Finale: «Elles»

Le festival Lombarte se clôture avec une finale que sera femme ou ne sera pas. “Elles”, très présentes aux premier et deuxième acte sont ici les seules protagonistes.
Parfois elles nous sont montrées seules, sans arrière-plan, pas une seule référence qui nous permettrait de les situer dans un contexte; parfois elles jouent des instruments et leur musique n’a pas de spectateurs, elles même étant leur seule audience. Au repos, endormies, jouissant de la nature, de la solitude, remémorant des passés heureux ou fatals…
Tout compte fait, Lombarte n’a pas besoin d’une excuse pour peindre des femmes.

Du 20 août au 20 septembre 2015
Jours selon le calendrier d’activités (Jeudi, vendredi et samedi de 18:00 à 21:00 – Dimanche de 11:00 à 14:00)


ACTIVITÉS

DU 21 MAI AU 20 SEPTEMBRE 2015

du 21 mai au 21 juin
jeudis, vendredis et samedis
17:00 – 21:00
dimanches,
11:00 – 14:00

PREMIER ACTE:
PAISATGES D’INTERIORS

VOIR L’ALBUM PHOTO

dijous 21 de maig de 2015,
19:00

VERNISSAGE

dissabte 20 de juny de 2015,
19:00

FESTA 1ER ANIVERSARI CA L’ANTIGA

Tastets de dansa, de música, per menjar i per beure

DANSA

“Duet de Beethoven” amb l’Eva González i Marina Pérez
“Solo” per Olga Lladó

VEURE VIDEO

MÚSICA

“Duo de flauta” amb Alejandra Villalobos Cortés i Estela Córcoles López del Quartet Neuma

VEURE GALERIA

du 25 juin au 26 juillet
jeudis, vendredis et samedis
18:00 – 21:00
dimanches,
11:00 – 14:00

DEUXIÈME ACTE:
GAUDINT DE LA VIDA

VOIR L’ALBUM PHOTO

dijous 2 de juliol de 2015,
22:00

CONCERT

“Cançons inesperades” Daniel Anglés i Miquel Tejada
Concert en el marc del Festival Remor 2015 organitzat per l’Ajuntament de Teià (entrades al Centre Cultural la Unió).

VEURE GALERIA

dijous 16 de juliol de 2015,
21:30

CONCERT

Cor Scandicus, concert dirigit per Francesc Ruiz amb intervencions de dansa de Olga Lladó i Ariadna Peya

DANSA

“Let’s Play”, dansa amb aeris, amb Ariadna Peya, Ruben Menjibar i Olga Lladó

VEURE GALERIA

du 20 août au 20 septembre
jeudis, vendredis et samedis
18:00 – 21:00
dimanches,
11:00 – 14:00

FINALE:
ELLES

VOIR L’ALBUM PHOTO

setembre de 2015,
20:00 – Happy Hour fins entrada la nit

Nombre de places limité. S’il vous plaît, confirmer: inscripcions@calantiga.org

Start typing and press Enter to search