PRINTEMPS 2019

J’aime penser que Ca l’Antiga, de par son emplacement, fait parti du paysage, un paysage tranquille et ambigu qui doute entre être village ou être montagne. Cette ambiguïté n’est pas étrangère à l’activité humaine et montre le désordre produit par beaucoup d’interventions qui le modifient et en font un paysage avec des murs, des grilles, des signaux, des indications…, qui s’incrustent dans le paysage naturel, naturel et interdit, qui essaie de dépasser les altérations, les empreintes évidentes ainsi que les inconnues.

Le paysage qui nous entoure n’est pas libre ni intrinsèquement ‘naturel’ mais une combinaison de paysages interdits qui ne sont plus ce qu’ils étaient ou devraient être, mais ce que nous en avons fait. Nous introduisons seuils, pièges, épouvantails, messages gravés ou écrits…, et à la fois nous créons de nouveaux paysages éphémères ou irrémédiables qui, enfin, nous représentent. De son côté la nature, les paysages, veulent quitter ces prisons où nous les avons relégué et luttent pour dépasser les contraintes qu’ils trouvent en sortant.

Ce n’est pas la première fois que Ca l’Antiga présente des expositions de paysage, précédemment nous avons reçu Pierre Radisic avec ses paysages des plages du Maresme et José Antonio Sancho avec ses photographies de la Serralada Litoral.

Rosa Puig est une photographe reconnue qui a photographié le milieu urbain et ses personnages. Elle a d’ailleurs publié une chronologie historique des graffitis de Barcelone. Néanmoins, ce parcours urbain n’a pas empéchée sa motivation pour découvrir le paysage rural, la forêt et faire apparaître des visions insurgées, inspiratrices et soudaines, au-delà des interdictions et des barrières. Toutes les interférences que nous causons dans le paysage sont susceptibles d’engendrer de nouveaux paysages domestiqués ou rebelles.

Dans la série de photographies qu’elle présente à Ca l’Antiga, les épouvantails sont des signaux d’interdiction adressés aux oiseaux bien que seulement ils leur font peur et sont, au final, éphémères et inoffensifs. Néanmoins, ils créent un paysage particulier, pauvre parce que faits avec des matériaux de recyclage, mais d’une sensibilité et beauté presque universelle.

Ils font partie du récit paysager des photographies que nous verrons à l’exposition ‘Paisatges prohibits’ de Rosa Puig: se faufiler, couvrir, interdire…

De son côté, l’exposition « Olor és color », la proposition de Ca l’Antiga pour cette fin de printemps, prend un chemin tout à fait opposé: éveiller, exciter nos sens sans limitations. L’approche proposé par son créateur, NASEVO, est visuelle et donne de l’importance à la couleur, tout en nous proposant une expérience très méconnue, l’approche olfactive.

NASEVO, nom artistique d’Ernesto Ventós i Omedes, est, de son métier, un reconnu et prestigieux créateur d’essences, et, par passion, un collectionneur très particulier: sourd dès l’enfance, il ne regarde pas les oeuvres d’art, il cherche leur fragrance.

NASEVO est un fier défenseur de l’odorat en tant que sens absolument nécessaire pour connaître notre entourage naturel et personnel, lequel mérite et précise d’être appris et modelé.

« Olor és color », ou l’expérience d’un grand amateur du ‘nez’, est un évènement fondamental du programme du III Maridatge dels Sentits: parfum, fleurs et gastronomie qui se déroule à Teià.


Mariàngels Pérez Latorre
Presidenta de Ca l’Antiga


EXPOSITIONS

ROSA PUIG

Exposition de photographies « Paisatges prohibits »

L’histoire dernière la série des épouvantails. «Rosa Puig : Ce fut une rencontre fortuite, nous étions en train de parcourir des petits villages de la province de León quand nous avons vu au loin un monde étincelant de couleur dans un paysage vert et à la fois aride. Nous nous sommes rapprochés et nous nous sommes trouvés immergés dans un voyage de rêve, un entourage de fiction, une oasis au milieu des vignes, où habitaient ces insolites personnages, de sublimes épouvantails habillés avec de curieux vêtements que bougeaient au rythme du vent, émettant un sorte de musique avec les objets qu’ils portaient à leurs mains insinuées; véritablement, ils semblaient des personnages auxquels seulement leur manquait de chanter.
Émerveillée, je me suis lancée à faire des photographies. Le spectacle nous tant a plu que le jour suivant, nous sommes revenus avec la caméra de vidéo et avec l’intention d’en connaître l’auteur et obtenir des images pour conserver ce petit monde si émouvant. Nous avons eu de la chance et nous avons rencontré Fructuoso, un monsieur de 82 ans, incroyable, un vrai artiste sans le savoir. Ce travail est consacré à Fructuoso Fernández, père de dix fils, agriculteur et auteur des personnages».

Du 22 mars au 22 avril 2019 à la salle d’expositions de Ca l’Antiga
Horaires: vendredi et samedi de 17:00 à 20:00 et dimanche de 11:00 à 14:00

Nasevo "Olor és color"

NASEVO

Exposition « Olor és color »

NASEVO est un artiste acclamé; en 2002 il entama son travail artistique personnel et depuis lors, il a créé une œuvre absolument dévouée au nez et à la couleur, parcourant un chemin sans limites à travers tous les objets quotidiens, inusuels, réels ou imaginés.
Les pièces montrées à Ca l’Antiga ne constituent pas une chronologie exacte de l’artiste NASEVO. L’exposition se veut une promenade par les différents paramètres autour desquels s’articulent ses œuvres ou objets, et joue avec un archétype, le nez, et avec la sémantique de l’odeur-couleur afin de créer des objets multiformes avec d’innumérables références.

Du 1r mai au 9 juin 2019 à la salle d’expositions de Ca l’Antiga
Horaires: samedi de 12:00 à 19:00 et dimanche de 11:00 à 14:00


ACTIVITÉS

DU 22 MARS AU 9 JUIN 2019

Vendredi 22 mars 2019,
18:00

VERNISSAGE

Exposition “Paisatges prohibits”
Avec les oeuvres de Rosa Puig.

Mercredi 1r mai 2019,
18:30

VERNISSAGE

Exposition “Olor és color”
Avec les oeuvres de Nasevo.

Places limitées. Nous vous prions de bien vouloir confirmer votre présence: inscripcions@calantiga.org

Start typing and press Enter to search